Concours des IRA

  1. Présentation

Le concours d’accès aux instituts régionaux d’administration (IRA) est le principal mode de recrutement des attachés d’administration des différents ministères.

Fonctionnaires d’administration générale, les attachés sont chargés de missions variées : gestion des ressources humaines, financières et matérielles, études dans des domaines juridiques, économiques ou sociaux, encadrement et animation d’équipes, conduite de projets…

Pour information :

  • Le concours interne est réservé aux candidats déjà en poste dans l’administration (fonctionnaires ou non titulaires), totalisant au moins 4 ans de services publics.
  • Le troisième concours est ouvert aux candidats ayant une expérience professionnelle, quelle qu’en soit la nature, d’au moins 5 ans dans le secteur privé, en tant qu’élu local ou en qualité de responsable, y compris bénévole, d’une association.
  • Le concours externe s’adresse aux candidats titulaires au minimum d’une licence ou d’une titre ou diplôme classé au moins au niveau II, ou d’une qualification reconnue au moins équivalente à l’un de ces titres ou diplômes.

Les lauréats des concours externe, interne et du 3ème concours d’accès à chaque IRA suivent une formation professionnelle initiale d’un an dans l’un des cinq instituts situés à Bastia, Lille, Lyon, Metz et Nantes, avant leur affectation sur un poste (environ 700 postes par an).

2. Nature des épreuves

Deux sessions par an sont programmées à partir de 2020 suivant les nouvelles modalités :
Les concours externes, les concours internes et les troisièmes concours d’accès aux instituts régionaux d’administration comportent deux épreuves écrites d’admissibilité et une épreuve orale d’admission. Ces épreuves sont communes à l’ensemble des concours d’accès aux instituts régionaux d’administration.

  • Épreuves d’admissibilité

Une équipe d’une vingtaine d’agents est au service des stagiaires et répond aux besoins exprimés par les administrations, avec une répartition dans les services :

-Résolution d’un cas pratique, à partir d’un dossier portant sur un ou plusieurs thèmes d’actualité des politiques publiques relevant de l’Etat. Cette épreuve vise à vérifier les qualités rédactionnelles des candidats, leur capacité d’analyse et de synthèse ainsi que leur aptitude à proposer des solutions de manière argumentée et organisée.
La résolution du cas pratique prend la forme d’une note argumentée visant notamment à introduire les propositions de solution pratique du candidat. Ces propositions prennent la forme de documents annexes opérationnels de son choix (rédaction d’un courrier, fiche de procédure, projet de courriel, rétroplanning, organigramme, outil de communication, etc.). L’argumentaire utilisé par le candidat peut faire référence aux acquis de son parcours académique et professionnel.

Durée : 4h – Coefficient : 5

Le dossier, qui ne peut excéder trente pages, porte sur un ou plusieurs thèmes d’actualité choisis par le jury parmi une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la fonction publique.

– Questionnaire à choix multiples visant à vérifier les connaissances du candidat en matière de culture administrative et juridique, de finances publiques, d’organisation, de fonctionnement et de politiques des institutions européennes et de culture numérique, ainsi que son aptitude à la décision par le biais, le cas échéant, de mises en situation.
Elle comprend un nombre maximal de 120 questions, dont les deux tiers au plus relèvent de la culture administrative et juridique et des finances publiques.

Durée : 1h30 – Coefficient : 2

  • Épreuve d’admission

L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à évaluer les aptitudes du candidat et sa motivation à exercer les fonctions auxquelles prépare la formation délivrée par les instituts régionaux d’administration et, le cas échéant, à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Il vise également à apprécier les qualités d’expression orale du candidat ainsi que son comportement face à une situation professionnelle concrète et sa capacité à encadrer une équipe.
L’entretien débute par une présentation par le candidat de son parcours et de sa motivation et se poursuit par un échange qui comprend notamment une ou plusieurs mises en situation professionnelle. Au cours de cet échange, le candidat peut également être interrogé sur les enjeux des politiques publiques relevant de l’Etat ainsi que sur l’environnement administratif dans lequel elles sont mises en œuvre.

Durée : 30 minutes dont 5 minutes au plus de présentation par le candidat.
Coefficient : 7

3. Le jury

​Les membres du jury des concours d’entrée aux IRA doivent appartenir à un corps de catégorie A et à un grade au moins équivalent à celui d’attaché principal. Ils appartiennent à une administration employeuse et ne doivent pas assurer, parallèlement à leurs fonctions, des préparations aux concours de recrutement.

Les membres sont nommés pour une session et peuvent être reconduits.

Tous les membres participent aux corrections des épreuves écrites et à la réunion d’admissibilité. Pour les épreuves écrites une double correction est systématiquement assurée.

Parmi ces membres, douze à dix-huit personnes sont mobilisées pour participer aux interrogations orales de l’épreuve d’entretien. Pour les épreuves orales, chaque jury est composé de trois membres.

 

4Les postes

Le nombre de postes offerts aux concours d’accès aux IRA est fixé chaque année par un arrêté ministériel.

A l’issue de la formation, les élèves choisissent, en  fonction de leur rang de classement, une affectation au sein de leur univers professionnel (administration centrale, administration territoriale de l’Etat ou administration scolaire et universitaire), parmi les postes proposés par les administrations.

Pour consulter le guide des métiers d’attachés de l’Etat et des carrières